Twitpic, racheté par son propre destructeur, Twitter

Le site d’hébergement de photos n’aura pas fait long feu. Twitpic, dans l’obligation de fermer ses portes, est jeté aux oubliettes le 25 octobre 2014. Pour cause, il n’aura pas obtenu l’autorisation essentielle à son dépôt de marque, empêché particulièrement par le réseau social célèbre : Twitter. Mais, comble de l’affaire, le site du petit oiseau bleu lui-même se propose de reprendre à la fois l’historique de l’ancienne plateforme, ses photos archivées et son nom de domaine.

Twitpic, heureux de céder son projet à celui qui a mis fin à ses activités

Spécialisé dans l’hébergement des photos, Twitpic ferme ses portes le 25 octobre 2014. Mais, le site semble avoir trouvé la solution idéale pour sortir par la petite porte : céder ses archives, son historique et son nom de domaine au célèbre Twitter, avec lequel un accord a été conclu « in extremis ». Mais, chose surprenante, le réseau social n’est autre que celui qui a empêché le dépôt de marque de Twitpic auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce USPTO et en conséquence, celui qui a mis fin à ses activités. De son côté, l’ancien hébergeur de photos semble s’accommoder des circonstances. Son créateur lui-même est heureux de l’accord conclu avec son traqueur. Celui-ci de justifier l’issue de l’affaire par son incompétence à conserver son indépendance.

Twitpic, toujours fonctionnel grâce à Twitter

Grâce à la proposition émise par le site du petit oiseau bleu, les photos et liens fonctionnels de Twitpics demeurent exploitables. Néanmoins, selon ce dernier, son successeur n’aura pas le plaisir de profiter pleinement de ses activités, la plateforme étant accessible en lecture uniquement. Par ailleurs, les applications mobiles qu’il a créées seront de surcroît ôtées de Google Play et App Store. Autre mesure désavantageuse pour le racheteur : les logiciels de Twitpic ne pourront plus être mis à jour. De son côté, le réseau social populaire justifie son interposition au dépôt de marque de Twitpic par la ressemblance entre leurs noms, qui aurait alors pu ternir son image.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.